• CEP Auxerre

Les premières leçons du COVID-19

Mis à jour : avr. 7


L'épisode épidémique que nous connaissons actuellement donne lieu à des interprétations plus ou moins fantaisistes. Mais lorsqu'on y réfléchit, il apporte un éclairage sur notre condition d'humain et de chrétien. Voici ce que nous pouvons en apprendre. La vulnérabilité

Il nous donne d'abord une leçon de vulnérabilité. Nous sommes fragiles. On a parfois tendance à l'oublier. "Je suis peu de chose" écrit David au Psaume 39. Le coronavirus nous ramène à cette réalité. Nous ne sommes pas tout-puissants.Nous ne pouvons pas tout maîtriser. Nous sommes tous potentiellement contaminables.

Un retour sur soi-même

"Au jour du malheur, réfléchis" dit la Bible.C'est une occasion de faire le point. Les épreuves de la vie nous interpellent, nous bousculent. Elles mettent au grand jour nos véritables appuis et la consistance de notre foi. Une leçon de maturité

Privé de ses relations avec la communauté en raison de mesures sanitaires, un chrétien doit pouvoir tenir debout tout seul. La dimension collective de notre foi ne peut pas se substituer à sa dimension personnelle. Une leçon de reconnaissance

Le manque de communion fraternelle engendrée par les circonstances ne nous rendra que plus reconnaissants le jour où nous la retrouverons. Nous prenons conscience que l'église est une famille à laquelle nous sommes profondément attachés. Une leçon d'unité

La proximité n'est pas liée à la distance géographique. Nous n'avons jamais été aussi proches les uns des autres. "Quand un membre souffre, c'est tout le corps qui souffre" dit Paul au corinthiens. Jamais le téléphone et les réseaux sociaux n'auront autant servi pour prendre des nouvelles, exprimer sa compassion ou sa solidarité. La prière

Quand on est dépassé par les événements, la prière gagne généralement en intensité. Prions les uns pour les autres et tout particulièrement pour ceux qui sont contaminés par le virus. Prions également pour les instances sanitaires, le corps médical, les pompiers, le SAMU et les services d'urgence mis à rude épreuve. Le témoignage

L'église est porteuse d'un message d'espérance. Que les circonstances présentes, loin de l'entraîner dans le repli ou la peur, viennent renforcer son témoignage responsable et équilibré pour l'honneur de Christ.

Merci à Michel Schneider, pasteur principal de l'épis (Strasbourg, 67) et président du CNEF67 d'avoir partagé ses premières réflexions avec nous, les Alsaciens étant en première ligne dans le combat contre cette pandémie.

#coronavirus #covid19 #espoir #humanité #espérance #Christ #Chrétien #France #Yonne #Bourgogne #Auxerre #Bible #Leçon